FILM FESTIVAL + CONFERENCE BRUXELLES 11/2016

Raphaël était ce week-end à Bruxelles au Film Festival et à la Conférence GUE/NGL que nous vous annoncions ici.

Voici  un verbatim subjectif et un mini-film https://youtu.be/QBsyROH1x3k … plein d’action !

Sven GIEGOLD (Eurodéputé allemand écologiste Greens/EFA):

« Je n’ai pas envie d’être drôle quand je vois que le président de la Commission Européenne Juncker est l’ancien 1er Ministre d’un paradis fiscal européen ! Eva Joly souhaite, elle aussi, sa démission.

Dans un pays comme Luxembourg, c’est un comble que la justice s’en prend aux lanceurs d’alerte. C’est un scandale que la Commission Européenne Juncker n’avance pas plus vite dans ce domaine. Nous ne pouvons tout bonnement pas accepter que la Commission joue la montre sur ce sujet des lanceurs d’alerte. 

Je pense qu’il faudrait créer un fonds public européen pour aider les lanceurs d’alerte. Plus facile à mettre en place… »

Stelios KOULOGLOU: (Eurodéputé grec, GUE/NGL): « Juncker est l’architecte d’un paradis fiscal. »

Carlos Enrique BAYO FALCON (ancien rédacteur en chef espagnol, Publico):  » En Espagne, il n’y a pas de protection des lanceurs d’alerte. D’ailleurs, il n’y a même pas de terme pour les désigner! On utilise des termes comme « informateur, diseur de vérités« .

Paloma LOPEZ BERMEJO: « La loi européenne pour la protection des lanceurs d’alerte devait passer en juin 2016. Cela avance beaucoup trop lentement! Il faudrait peut-être engager une procédure en infraction contre les pays qui ne respectent pas les engagements européens? »

Jonathan SUGARMAN (lanceur d’alerte, Unicredit): « La plupart des lanceurs d’alerte veulent rester anonyme. Aucune loi ne garantit cela! »

 

 

Publicités