Politique, finance, police : les nouvelles incorruptibles

« Les États membres ne peuvent accorder des avantages fiscaux à quelques entreprises triées sur le volet, explique-t-elle. Cette pratique est illégale au regard des règles de l’Union européenne. » Depuis, elle fait trembler les multinationales qui pratiquent l’optimisation fiscale en Europe. Élue Femme de l’année par le « Financial Times », elle est considérée comme l’Européenne la plus puissante après Angela Merkel. Où puise-t-elle cette ténacité sereine ? « Dans la conviction que je défends les droits de 500 millions d’Européens, répond-elle. En ces temps de crise, les citoyens font des sacrifices. Les multinationales doivent elles aussi participer à l’effort commun. Notre société n’est pas une jungle. Elle ne doit pas être régie par les règles du business, mais par un souci d’équité et d’égalité. »

A lire ici: http://madame.lefigaro.fr/societe/ces-nouvelles-incorruptibles-qui-combattent-la-corruption-240117-129341illustration-paul-grelet

Publicités