Même si c’est non, c’est oui.

Même si c’est non, c’est oui.
 
« Pour les Britanniques, l’intégration a toujours été une question de gain économique. Pour eux, c’est un système basé sur les affaires, pas sur les valeurs. Dans un tel système, vous ne pouvez pas être surpris que lorsqu’un référendum demande aux gens s’ils veulent rester dans l’UE, ils disent non, bien qu’à une faible majorité. Cela s’est également produit parce qu’il n’y a pas eu de véritable campagne référendaire. »
J-C Juncker, Mr « J’ai toujours raison »
 
Publicités