Pressions

www.lefigaro.fr/conjoncture/taxe-gafa-ce-qui-reste-a-negocier-20190829

Et, a réexpliqué Bruno Le Maire, si une entreprise numérique paie moins d’impôt avec la taxe internationale qu’avec la taxe française applicable dès 2019, la différence lui sera rendue sous forme de crédit d’impôt. Si l’accord bilatéral de Biarritz a semblé calmer l’ardeur punitive de Donald Trump, il a été dénoncé mardi par un groupement professionnel qui représente notamment Google, Amazon et Facebook.

Publicités