Il y a un pépin dans l’Apple

Raphaël est co-signataire d’une tribune dans le Monde demander à Apple de payer ses impôts : 13 milliards d’euros manquent !

Extrait: « Dix ans après la sortie du premier iPhone, la vraie “révolution” serait que des multinationales de l’électronique comme Apple produisent des smartphones socialement, écologiquement et fiscalement soutenables.

Malgré son statut de marque la plus puissante du monde, Apple joue très gros avec ce lancement. C’est l’occasion pour les consommateurs·trices d’interpeller la marque à la pomme au sujet de leurs véritables besoins en matière d’usages, de protection de l’enfance, de durabilité et de réparabilité.

Ce serait autant de grains de sable dans une mécanique apparemment bien huilée et mettrait la pression sur les pouvoirs publics afin qu’ils mettent un terme à la course au moins disant fiscal et aux atteintes aux droits humains et environnementaux. »

A retrouver ici: www.iphonerevolt.org/#article3

Ci-dessous la vidéo de lancement de l’iPhone X, revue par Attac… 🙂

Publicités

Complicités et duplicités

« Il y a des complicités, des duplicités. Tous ceux qui feignent aujourd’hui de découvrir ce scandale, essaient de s’en émouvoir, ont largement contribué au développement de ces pratiques ! »

#ParadisePapers dénonce @EricBocquet https://www.lavantgarde.fr/paradise-paper-y-a-complicites-duplicites-denonce-eric-bocquet/

Les lanceurs d’alerte et le Parlement Européen

Une petite vidéo explicative pour revenir sur les enjeux d’une protection européenne :
A partager sans modération, il faut mettre la pression sur la Commission Européenne !

Ca marche ! 💪🏻

Voilà pourquoi il faut signer les pétitions (https://is.gd/859f2D par ex 😁), partager les posts dans les blogs et groupes facebook, Twitter, instagram, etc., publier les articles (www.luxleaks.fr), monter des initiatives locales, etc etc.: pour maintenir la pression !!

Ca marche ! 💪🏻

« Dans la foulée des scandales des LuxLeaks, Panama Papers et Monsanto papers, l’opinion publique a massivement soutenu l’idée d’une protection adéquate pour les lanceurs d’alerte, en Europe, aujourd’hui lacunaire.

Un soutien populaire qui a rendu impossible le boycott du rapport d’initiative de la députée radicale de gauche Virginie Rozière visant à renforcer la protection des lanceurs d’alerte. »

L’article est ici: http://www.euractiv.fr/section/justice-affaires-interieures/news/une-large-majorite-deurodeputes-veut-proteger-les-lanceurs-dalerte/

L’interview de Virginie Roziere,  Eurodéputée française qui a défendu et présenté le rapport.

DM5h9CcXUAETWZm.jpg

Hypocrisie au Parlement Européen

Un texte de Ricardo Gutierrez, (Fédération européenne des Journalistes):

Attention! Démonstration potentielle d’hypocrisie de haut vol, ce mardi, à la séance plénière du Parlement européen, à Strasbourg.

À midi, l’ensemble des eurodéputés, la mine grave, observeront une minute de silence en hommage à la journaliste d’investigation assassinée #DaphneCaruanaGalizia.

Bravo!

Cela n’empêchera vraisemblablement pas une bonne part de ces élus, notamment au sein du groupe populaire (PPE) et du groupe libéral (ALDE), quelques heures plus tard, de refuser une pleine protection aux lanceurs d’alerte!

Sous la pression des milieux d’affaires, le PPE refuserait d’accorder la protection légale attendue aux lanceurs d’alerte qui s’adressent directement à la presse, sans recourir d’abord aux voies internes de dénonciation des scandales.Qu’on ne s’y trompe pas: le modèle défendu par le PPE et l’organisation patronale Business Europe n’a qu’un objectif: dissuader les lanceurs d’alerte de parler, en les exposant aux représailles de leurs employeurs.

Il serait proprement scandaleux de promouvoir ces restrictions honteuses après avoir rendu hommage à la figure de Daphne Caruana Galizia. Comme tous les journalistes d’investigation, comme toutes les organisations de journalistes, comme les 320.000 journalistes représentés par la FEJ en Europe, Daphne défendait l’option d’une protection maximale des lanceurs d’alerte, sans restrictions dissuasives. Car il ne peut y avoir de journalisme d’investigation incisif sans protection intégrale des lanceurs d’alerte.

J’ose espérer que celles et ceux qui voteront une protection des lanceurs d’alerte au rabais auront la décence de quitter l’hémicycle au moment de la minute de silence en hommage à notre chère consoeur.

Elle ne mérite pas cette hypocrisie.