Réaction d’Eva JOLY au jugement

eva-joly

Réaction d’Eva JOLY, Vice-Présidente Verts-ALE de la Commission spéciale TAXE et membre de la Commission d’enquête sur les Panama Papers :

 

 

«Je veux saluer le courage et la dignité avec laquelle ces lanceurs d’alerte et journaliste ont abordé ce procès. Leur condamnation est une défaite du bon sens et de l’intérêt général. Pendant que les multinationales manoeuvrent en toute impunité pour optimiser leurs bénéfices,  quand elles ne sont pas carrément hors la loi en évadant le fisc au détriment des contribuables européens, ce sont ceux qui se sont risqués à faire éclater le scandale qui se retrouvent sur le banc des accusés. Leurs révélations ont permis de briser l’omerta sur les pratiques fiscales déloyales des compagnies et des États agissant contre l’intérêt commun des européens. Il est insupportable que des tribunaux européens puissent continuer à invoquer des lois qui portent directement atteinte à la liberté d’expression et au droit à l’information. De l’attitude des pouvoirs publics dépendra de savoir si ce procès est le premier ou le dernier en son genre. »

Voir aussi la vidéo ici avant le jugement

Publicités

Whistleblower-Urteil kriminalisiert Zivilcourage

Urteil im LuxLeaks-Prozess

Die Strafkammer des Luxemburger Bezirksgerichts hat heute Antoine Deltour und Raphaël Halet, ehemalige Mitarbeiter der Unternehmensberatung PricewaterhouseCoopers, sowie den Journalisten Edouard Perrin für schuldig befunden, Dokumente gestohlen, Handelsgeheimnisse veröffentlicht und Geschäftsgeheimnisse verletzt zu haben. Der Richter verhängte eine Haftstrafe von 12 Monaten für Antoine Deltour und eine Haftstrafe von neun Monaten für Raphaël Halet, beide Haftstrafen sind zur Bewährung ausgesetzt. Der Journalist Edouard Perrin wurde freigesprochen. Mit der Veröffentlichung wurde im November 2014 der LuxLeaks-Skandal aufgedeckt.

http://www.greens-efa.eu/urteil-im-luxleaks-prozess-15750.html

Des pistes concrètes contre l’évasion fiscale

490_0008_14621772_18_05_2015_editpress_020044-620x330

L’eurodéputé libéral allemand Michel Theurer (à gauche sur la photo) a jugé que toute cette affaire LuxLeaks laisse un «arrière-goût amer», car tous les État membres étaient informés de la pratique industrielle des rulings menée par le Grand-Duché sans qu’ils puissent ou veuillent s’y opposer. «Mais nous n’arrivons pas à dégager les véritables responsabilités politiques» dans cette affaire, a ajouté l’élu.

Mais le veulent-ils vraiment??

A lire sur lequotidien.lu