Le fisc et Johnny…

On en revient toujours au fiscal….

“Si l’album termine à 1,5 million d’exemplaires, ce qui est fort possible avec les ventes de Noël, Laeticia pourrait toucher jusqu’à 6 millions d’euros. Mais pourra-t-elle vraiment en profiter ? « La grosse difficulté pour les héritiers reste l’État, estime Fabien Lecoeuvre. On a six mois pour régler une succession en France, et certains biens sont en France, comme Marnes-la-Coquette, la villa de Saint-Barthélemy, les motos, etc. En mai dernier, tout aurait dû être bouclé, ce qui n’a pas été le cas. Finalement, la justice a imposé un nouveau rendez-vous fin novembre, ce qui fait six mois de plus. Mais à cette date, l’administration fiscale risque de demander son chèque. C’est pour cela que les héritiers sont obligés de s’entendre, ils n’ont pas le choix, car il faudra rapidement régler l’ardoise fiscale… Laeticia n’est pas seulement venue en France pour défendre l’album de son mari, mais sans doute aussi pour faire le tour des notaires et de ses conseils pour régler la succession. Sinon, l’État pourrait se servir directement en ponctionnant les royalties, chez Warner, Universal ou la Sacem.  » Selon plusieurs sources, Johnny aurait laissé en effet une dette fiscale d’au moins 11 millions d’euros, que les ventes de l’album, même exceptionnelles, ne pourront même pas éponger…”

www.lepoint.fr/people/johnny-hallyday-a-qui-va-l-argent-de-l-album-posthume-24-10-2018-2265583_2116.php